Tu es concernée par l’excision (appelée aussi mutilations génitales féminines), tu cherches de l’aide, tu as des questions urgentes ou aimerais tout simplement en savoir plus à ce sujet ?

Si tu as des questions urgentes, tu trouveras de l’aide ici :

African Women in Germany
– Maisha e.V.
069 / 90 43 49 05

FIM – Les droits des femmes sont des
droits de l’homme e.V.
Centre de conseil et d’information pour les migrantes et leurs familles
069 / 9709797-0

FORWARD Germany e.V.
0177 / 7494062

NALA L’éducation au lieu de la circoncision e.V.
info@nala-fgm.de

LebKom e.V.
0661 / 64125

Maison d’accueil des jeunes filles Kassel 1992 e.V.
0561 / 71785

Hotline “Violence envers les femmes” 
08000 – 116 016
et des conseils en ligne
www.hilfetelefon.de/das-hilfetelefon.html

Tu es concernée par l’excision (appelée aussi mutilations génitales féminines), tu cherches de l’aide, tu as des questions urgentes ou aimerais tout simplement en savoir plus à ce sujet ?

Si tu as des questions urgentes, tu trouveras de l’aide ici :

African Women in Germany
– Maisha e.V.
069 / 90 43 49 05

FIM – Les droits des femmes sont
des droits de l’homme e.V.

069 / 9709797-0

FORWARD Germany e.V.
0177 / 7494062

NALA L’éducation au lieu de la circoncision e.V.
info@nala-fgm.de

LebKom e.V.
0661 / 64125

Maison d’accueil des jeunes filles Kassel 1992 e.V.
0561 / 71785

Hotline “Violence envers les femmes”
08000 – 116 016
et des conseils en ligne
www.hilfetelefon.de/das-hilfetelefon.html

Je souffre, en particulier au niveau des organes génitaux et lors de mes règles

C’est le cas de nombreuses jeunes filles et femmes qui sont excisées, car elles souffrent d’inflammations ou ont du mal à évacuer le sang menstruel. Si tu as mal, tu dois t’adresser à un ou une gynécologue. Ils s’occupent des jeunes filles et des femmes et peuvent remédier à tes douleurs. C’est la caisse maladie qui prend les coûts en charge. Adresse-toi aux centres de conseil pour obtenir des adresses

Je suis enceinte

En Allemagne, il existe des sages-femmes, des gynécologues (hommes et femmes) et des hôpitaux qui ont l’expérience des accouchements chez les femmes excisées. Dis-leur le plus tôt possible que tu es excisée afin qu’ils puissent mieux te prendre en charge. Tu peux également te faire conseiller auprès d’un centre de conseil profamilia ou une autre organisation.

Je ne sais pas si je suis excisée ou non

Certaines jeunes filles et femmes ne savent pas si elles sont excisées ou non. Lorsqu’elles ont été excisées très jeunes, elles n’en ont aucun souvenir précis. Par ailleurs, elles ont du mal à en parler avec leurs mères ou d’autres parents proches. Si tu as des questions, adresse-toi à un centre de conseil ou à un/une gynécologue.

J’ai peur d’aller voir un médecin

Les jeunes filles et les femmes ont le droit à une bonne prise en charge médicale. N’hésite pas à contacter un médecin spécialisé ou une personne de confiance pour lui faire part de tes expériences. En Allemagne, il existe des médecins qui savent très bien s’occuper des jeunes filles et des femmes qui ont subi une excision. Par de petites interventions, ils peuvent t’aider à ne plus avoir mal lors de tes règles ou de tes relations sexuelles. Dis à ton médecin que tu as été excisée, les examens et les traitements en seront d’autant plus faciles.

S’il s’agit de ton premier rendez-vous chez un/une gynécologue : certaines jeunes filles et femmes craignent que leur « virginité » ne leur soit enlevée lors de l’examen. C’est impossible. Même si de petites blessures se produisent au niveau de l’hymen, elles guérissent très rapidement. Elles ne donnent lieu à aucune cicatrice. C’est important, car cela signifie que personne, même pas le/la gynécologue, ne peut savoir si tu as déjà eu une relation sexuelle ou non. Il arrive même que l’hymen soit intact, même après une naissance.

Tu en sauras davantage ici : Les conséquences des excisions

En parler ?

Parler de sujets tels que l’excision peut t’aider et te faire du bien. Ce n’est facile pour aucun d’entre nous. L’excision est souvent perçue comme une tradition qui doit être respectée, dont on ne parle pas et sur laquelle on ne pose pas de questions. Adresse-toi à une personne en qui tu as confiance et avec qui tu te sens bien : une amie, une travailleuse sociale, une enseignante ou une femme médecin. Elle t’écoutera et t’aidera.

Mon amie / ma femme est excisée. Que cela signifie-t-il pour moi en tant qu’homme ?

L’excision peut avoir des conséquences physiques et psychologiques pour ton amie ou ta femme. Il est également possible que les rapports sexuels lui fassent mal. Si tu as des questions à ce sujet, tu peux t’adresser à des centres de conseil. Les rendez-vous y sont gratuits.

Je pars en voyage dans le pays d’origine de mes parents

Les vacances sont souvent l’occasion pour les familles de retourner dans leur pays d’origine et de rendre visite à leurs parents proches. Si tu as des doutes ou peur avant le voyage, demande un soutien à des personnes qui peuvent t’aider à parler à des membres de ta famille en Allemagne. N’hésite pas à parler à des personnes dignes de confiance, à contacter un centre de conseil ou à appeler la ligne d’assistance téléphonique au 08000 116 016.

L’excision est interdite. Que cela signifie-t-il pour nous en tant que parents ?

En tant que mère ou que père, tu es responsable de la protection de tes enfants. Il est important de comprendre ce que signifie la loi sur l’excision et ce qu’il va se passer si tu ne protèges pas ta fille contre cette pratique.

Comment puis-je protéger ma fille lors d’un voyage dans mon pays d’origine ?

Prépare-toi bien à ce voyage. Adresse-toi à des centres de conseil qui peuvent te donner des informations et des documents très utiles. Demande l’aide de personnes qui peuvent t’aider à parler aux membres de ta famille. Prends contact au préalable avec des personnes de ton pays qui peuvent t’aider à protéger ta fille (par exemple, le Comité National de Lutte contre la Pratique de l’Excision et des organisations locales / des ONG qui s’engagent contre cette pratique). Fais examiner ta fille par un médecin (homme ou femme) avant de partir et demande un certificat médical indiquant que ta fille n’est pas excisée. Explique clairement ta décision à ta famille de ne pas faire exciser ta fille. Informe ta famille que l’excision est punie par le droit allemand, même si elle est pratiquée en dehors de l’Allemagne, que tu seras jugée et que tu perdras ton droit de séjour. Remets-leur la « Déclaration contre les mutilations génitales féminines » dans votre langue comme preuve. Tu peux la télécharger ici dans 13 langues. Ne t’éloigne jamais de ta fille. Parle-lui et prépare-la afin qu’elle comprenne en quoi consiste l’excision, explique-lui que personne n’a le droit de lui faire de mal et qu’elle doit venir te voir si elle pense qu’elle est en danger.

Je ne veux pas que ma fille soit excisée / comment puis-je la protéger ?

Il est important que les mères et les pères s’engagent activement en faveur de la protection de leurs filles. Un soutien existe. En Allemagne, beaucoup de femmes et d’hommes venant de pays comme l’Éthiopie, l’Érythrée, la Guinée, la Somalie et le Soudan s’engagent pour la suppression de l’excision. Ils peuvent accompagner le dialogue au sein des familles ou des communautés et apporter leur aide. Si tu es intéressé(e), adresse-toi à un centre de conseil.